Catégories
Dysfonction érectile

Traitement des dysfonctionnements d’érection

Un traitement des dysfonctions érectiles ne devrait vraiment avoir lieu uniquement suite à un diagnostic détaillé établi par un spécialiste. En-effet, un concept thérapeutique efficace ne peut se faire que dans les cas où la cause est connue. Dans cet article, nous vous présenterons un aperçu des différentes possibilités de traitement en cas de dysfonctionnement érectile.

A savoir : Nous savons qu’il est désagréable de se confier à un médecin pour parler de ses problèmes d’érection. Beaucoup d’hommes en viennent à des moyens contre l’impuissance qu’ils se procurent eux-mêmes par des sources douteuses. Ils nuisent ainsi fortement à leur santé. Les pharmacies en ligne offrent une alternative anonyme à une consultation classique chez le médecin.

Vous pouvez vous faire prescrire des médicaments contre l’impuissance en toute légalité. Vous vous demandez comment cela fonctionne et pourquoi ceci est légal ? Vous l’apprendrez dans notre guide des moyens contre l’impuissance sexuelle.

Inhibiteurs de la PDE5

Les dénommés inhibiteurs de la PDE5 (comme par exemple Viagra ou Cialis) font partie des moyens les plus connus pour traiter les troubles d’érections. Ils se distinguent par une prise simple par voie orale et par leur efficacité prouvée scientifiquement. Il faut également savoir que les médicaments contre l’impuissance sont délivrés sur ordonnance et peuvent s’accompagner d’effets secondaires. Vous trouverez plus d’informations sur les différents inhibiteurs de la PDE5 dans : Aperçu général des inhibiteurs PDE5 actuels.

Médicaments à appliquer localement

  • Thérapie d’injection intra-caverneuse

    Dans ce traitement, la substance Aprostadil est injectée directement dans le corps  caverneux du pénis. Comme l’aiguille est très fine, les douleurs se font à peine ressentir. Le médecin vous formera à manier l’aiguille pour l’injection. L’érection se manifeste après environ 10 minutes.
  • MUSE, Medicated Urethral System for Erection

    La substance active est introduite par une petite canule dans l’urètre puis elle se répartit et agit après environ 5 à 10 minutes.

Les moyens mécaniques

En plus des médicaments mentionnés ci-dessus, il existe différents moyens mécaniques comme par exemple la pompe ou l’anneau pénien pour traiter les troubles d’érection.

  • Pompe à vide pour une stimulation d’érection

    Le pénis doit être placé dans un cylindre transparent. Une fois en place, la pompe est activée : manuellement ou grâce à un système électrique selon le modèle du dispositif. L’air est ainsi évacué du cylindre et l’aspiration créée attire le sang dans les capillaires sinusoïdes péniens. Les corps caverneux sont alors suffisamment irrigués pour obtenir une érection. Ensuite, la pompe est retirée et un anneau doit être placé à la base du pénis. L’anneau empêche le sang de se retirer du corps caverneux.
  • L’anneau pénien

    Si une érection suffisante est obtenue de façon naturelle, celle-ci peut être maintenue par un anneau. Ainsi l’anneau pénien est tiré au-dessus du corps du pénis et disposé à sa bases. De cette manière, le sang reste dans le pénis. Lors de l’utilisation, il faut faire attention de ne pas le porter plus de 30 minutes.

Les interventions chirurgicales

Aujourd’hui, dans de rares cas sévères, on a encore recours aux opérations vasculaires pour améliorer le flux sanguin dans le corps caverneux. Comme le taux de succès de ces interventions n’est pas très élevé, les opérations vasculaires se font de moins en moins.

Par-contre, les implants péniens sont utilisés dans un grand nombre de cas pour traiter la dysfonction érectile de grande ampleur. Il faut savoir que lors de la mise en place de l’implant, de grandes parties du corps caverneux naturel des véritables corps caverneux sont détruites ce qui rend cette opération non réversible.

C’est pourquoi, elle ne devrait se faire que lorsque toutes les alternatives ont été épuisées.

Le traitement des causes psychiques

Les facteurs psychiques jouent un grand rôle dans les problèmes d’érection. Même si la véritable cause d’un trouble d’érection a une cause organique dans 90 % des cas, des problèmes psychiques en résultent dans la plupart des cas. Ainsi, les personnes concernées souffrent souvent d’une baisse de l’estime de soi, d’une peur de l’échec et d’une dépression.

Ces problèmes psychiques ont à leur tour un effet négatif sur les troubles d’érection : le cercle vicieux se met en place.

Différences dans la prise en charge des frais de diagnostic et de traitement

En ce qui concerne la prise en charge des frais, il est important de différencier entre le diagnostic et le traitement. En-effet, les médicaments comme le Viagra et Cialis ne sont ni pris en charge par l’assurance maladie, ni par les mutuelles.

Le catalogue des prestations médicales contient quant à lui, les prestations pour le diagnostic et le traitement de la dysfonction érectile. La consultation, le traitement et le diagnostic par un médecin (par ex. : prise de sang ou ultrasons) demeurent pris en charge par l’assurance maladie et les mutuelles complémentaires.

C’est assez paradoxal que les médicaments ne soient pas pris en charge. En France, les objets mécaniques comme la pompe et l’anneau pénien ne sont pas remboursés et doivent être payés entièrement par l’acheteur (autour de 300 Euros). Par contre, l’intervention chirurgicale pour placer les implants péniens se trouve toujours dans le catalogue des prestations remboursées. L’injection est également remboursée par la sécurité sociale depuis 2001 à 35 %.

Conclusion : en ligne ou offline – l’important, c’est que vous alliez consulter.

Pour conclure, il y a beaucoup de possibilités de traitement des troubles d’érection. Le plus important est d’établir un diagnostic détaillé par un médecin pour poser un concept thérapeutique correct et approfondi.

Si le médecin ne pose pas de diagnostic de manière détaillée et soignée, il est possible que le traitement n’ait aucun effet.

Christophe Lemaire

Christophe Lemaire

Président de l’initiative d’entraide d’impuissance

Christophe a fondé le groupe. Il est responsable des contacts vers d’autres groupes, institutions et des média.


Sources :

https://www.lelynx.fr/mutuelle-sante/soins/medicaux/medicament/viagra/remboursement/

https://www.doctissimo.fr/html/sexualite/mag_2001/mag0511/se_3959_remboursement_edex.htm